Madame, Monsieur,

Le questionnaire que je vous propose de remplir a pour but d’évaluer la prévalence du syndrome d’apnée du sommeil chez les joueurs de didgeridoo.

Durée du questionnaire 2 minutes en moyenne. Si vous avez de quoi mesurer votre tour de cou c’est parfait (sinon tant pis).

Le syndrome d’apnée du sommeil consiste en une fermeture des voies aériennes entrainant ainsi une ou plusieurs fois pendant le sommeil des épisodes d’apnée. Ces épisodes d’apnées ont des conséquences multiples, sur l’état de fatigue durant la journée, sur le plan cardio-vasculaire, et sur encore bien d’autre chose.

La pratique du didgeridoo fait intervenir des muscles qui peuvent être atteint dans ce syndrome. Ainsi il me paraissait intéressant dans un premier temps à travers cette étude d’évaluer par questionnaire la prévalence de ce syndrome dans une population de joueurs de didgeridoo.

Cette étude s’intègrera dans un plus vaste travail permettant de mieux caractériser le lien entre la pratique du didgeridoo et l’apnée du sommeil.

L’hypothèse de ce travail est que la pratique régulière impacte la physiologie respiratoire nocturne et améliore ainsi les syndromes d’apnée obstructif du sommeil légers et modérés.

 Si cela est mis en évidence cela pourrait permettre de proposer la pratique de cet instrument comme méthode préventive ou thérapeutique du syndrome d’apnée du sommeil chez les personnes à risque ou celle ayant un syndrome d’apnée du sommeil léger ou modérer.

Ce questionnaire est complètement anonyme. Il ne récolte aucune donnée permettant de vous identifier, ni adresse IP, ni renseignement personnel ou autres, nous comptons donc sur votre bonne foi pour ne pas faire le questionnaire plusieurs fois car cela pourrait influer sur les résultats.

Cette recherche a eu l’avis favorable au Comité de Protection des Personnes Sud Méditerranée V date du 12/02/2018 en application des dispositions de l’article L.1121-1 du code de la santé publique. Le fichier informatique utilisé pour cette recherche ne nécessite pas d’accord de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) car il ne collecte aucune donnée identifiante personnelle comme le rappel l’article 2 de la loi n°78-17 du 6 janvier 1986 relative à l'informatique, au fichiers et aux libertés (version en consolidée au 22 janvier 2018)

Vous pourrez tout au long du questionnaire demander des explications par mail. Vous pouvez arrêter à tout moment le questionnaire sans justification et sans conséquence.

Au bout de 4 mois nous recueilleront vos réponses pour en faire une analyse statistique complète. Une fois cette étude terminée si vous souhaitez avoir les résultats il suffira de nous les demander à l’adresse mail suivante : didgetsommeil@gmail.com

Je vous remercie de votre participation,

Bien Cordialement

GAUDIER Simon.

There are 38 questions in this survey.